Arrivés à un certain âge, il est difficile, voire impossible de se faire encore entendre à notre époque.

Au lieu de profiter de l’expérience des anciens, on préfère les beaux parleurs, les jeunes loups au dents très longues, les artistes médiatisés du cinéma ou de la chanson. Résultat ; tout va de plus en plus mal.

Pourtant il est clair que des années de vie pour un homme (femme) qui s’intéresse à tout,

C’est une bénédiction pour les jeunes qu nous sommes, cela pourrait nous éviter bien des soucis et de déceptions devant la réalité de ce qui nous entoure, plutôt que les suppositions de ceux que l’on prend pour référence aujourd’hui.

Les pauvres vieux sont oubliés aujourd’hui, enfermés trop tot dans des maisons de retraite,

A tel point qu’eux même se sentent dépassé, oublieux de leurs compétences, de leur expérience.

Par la négligence qu’on leur porte, ils doutent d’eux même alors qu’ils seraient bien utiles.

Il fut une époque où c’était le vieux, le sage qui trônait dans le village, et on l’écoutait, on le suivait.

Alors donnons leur la place qu’ils méritent, commençons par nos proches, le reste du monde suivra.

Et, même si la Technologie actuelle répond à beaucoup de choses, prenons leur avis, nous gagnerons du temps et nos choix seront éclairés.

C’est grâce à nos vieux que nous existons, et cela quelles que soient leurs éventuelles erreurs passées.

Je rends donc hommage à mes grands parends et à mes parents, sans qui je ne serais rien.

Merci !